La formule « à distance » au secours des activités des centres régionaux d’intégration comme le CAI