Le CAI propose une brochure explicative à l’intention des citoyens solidaires des migrants en transit

En région namuroise comme ailleurs dans le pays, ceux qu’on appelle les migrants en transit font face à une situation précaire, périlleuse et angoissante. C’est à leur intention mais, aussi et surtout, à l’intention de celles et ceux qui veulent leur apporter assistance que le CAI (Centre d’Action Interculturelle de Namur) a édité une brochure destinée à apporter des éclaircissements autour de leur réalité. Un document de 24 pages qui fait le point sur la question de ces migrants particuliers, tout en délivrant un flot d’informations utiles aux anonymes bienveillants qui croisent leur route d’exil.

Les migrants en transit, aussi appelés « transmigrants » ont été projetés sur les devants de l’actualité au cours de l’année 2018. De passage dans les communes de Wallonie, ces personnes ont pour projet de rejoindre un autre pays européen (généralement le Royaume-Uni) pour y demander l’asile et s’y installer. Leur séjour dans notre pays s’assimile donc pour eux à une étape la plus courte possible, mais se transforme très souvent en épreuve plus longue que prévu.

Perdus dans un pays dont ils ne connaissent rien, massés dans des camps de fortune dressés à la hâte et en fonction des moyens du bord le long des grands axes routiers, ces migrants bénéficient de l’aide de collectifs citoyens qui regroupent des personnes sensibles à leur détresse et soucieuses de leur manifester concrètement leur solidarité sous diverses formes (distribution alimentaire, hébergement, soutien moral, informations et aide au niveau de la procédure d’asile, etc.). La brochure mise à disposition par le CAI s’adresse aux personnes impliquées de près ou de loin dans ce type de réalité afin de leur apporter des éclaircissements sur différents points.

Un document de 24 pages

Le document produit par le centre d’intégration namurois compte 24 pages et s’intitule « Migrants en transit – Qui sont-ils ? Citoyens solidaires – Que pouvons-nous faire ? ». À la fois pédagogique et pratique, cette brochure développe son propos en partant de la notion de migration. Développant un exposé explicatif succinct, celle-ci démarre donc son premier volet, celui sur l’approche des transmigrants, de « Pourquoi les migrations ? » pour aborder la question de « Qu’est-ce qu’un migrant en transit ? ». Entrant dans le vif du sujet, il rappelle les profils variés de ces personnes en se basant sur les caractéristiques des 1718 bénéficiaires reçus en 2018 au service socio-juridique du Hub humanitaire de Bruxelles : 90% d’hommes pour 10% de femmes, 96% d’adultes pour 4% de MENA (mineurs étrangers non accompagnés) et une répartition par pays d’origine emmenée, dans l’ordre, par le Soudan (24%), l’Érythrée (19%) et l’Éthiopie (près de 10%).

Le document explique ensuite le positionnement de la Belgique, pays de passage sur l’itinéraire de migration vers l’Angleterre, et rappelle les raisons du pouvoir d’attraction de cette destination d’Outre-Manche, à savoir l’accès plus facile à l’emploi, la langue anglaise qui est mondialisée, l’absence de carte d’identité qui y diminue le nombre de contrôles et la volonté de rejoindre la diaspora de la communauté d’origine. Pour clore ce premier volet, la brochure pose la question légitime, sous-jacente à ce type de parcours : « Un eldorado, vraiment ? » Une interrogation qui met en lumière la nécessité d’une information correcte des personnes embarquées dans cette folle aventure.

Un outil synthétique

La seconde partie du fascicule est celle qui s’adresse à ceux que le CAI nomme les « citoyens solidaires ». Elle rappelle brièvement en liminaire que le délit de solidarité n’existe pas en Belgique, évoquant dans la foulée les plateformes et collectifs impliqués dans cette problématique en région namuroise. S’ensuivent l’évocation des services socio-juridiques et de leurs missions, ainsi que le relevé d’une série d’interpellations politiques adressées aux différents niveaux de pouvoir, fédéral, régional et local (communes et Provinces). Le document se clôture par un tableau en trois volets des principales ressources utiles aux personnes confrontées à ce genre de situation : droits des aidants et droits des migrants, santé, et liens utiles. Au total, un outil synthétique amené à jouer pleinement son rôle de référence en la matière.

Dominique Watrin

Le document « Migrants en transit – Qui sont-ils ? Citoyens solidaires – Que pouvons-nous faire ? » est disponible et téléchargeable via le site du CAI : http://cainamur.be/actus/911-migrants-en-transit-qui-sont-ils-citoyens-solidaires-que-pouvons-nous-faire.html