Le passé colonial, socle d’une relation historique biaisée à déconstruire