Selon une recherche de l’ULB, la précarité et le mode de vie des minorités ethniques en font une proie de choix de la pandémie de Covid